contact : gaelle.simon@live.fr

© Gaëlle Simon

biographie

Décembre 1993, l’écume de la mer Méditerranée se pose et se repose sur les galets niçois. Noël approche. Les derniers cadeaux attendent d’être choisis. A quelques kilomètres, madame S reçoit le sien à l’avance : une petite fille aux effluves de caramel beurre salé. C’était il y a 27 ans, Gaëlle Simon accoste le long de la Baie des Anges. Huit ans plus tard, elle reçoit son premier appareil photo. Une révélation dans la vie de cette petite rêveuse au grand coeur. Son environnement l’inspire : les arbres, les fleurs, son frère et sa soeur sont déjà ses modèles de prédilection. Sa curiosité et sa passion pour l’image l’amènent à s’initier à l’illustration, à la vidéo et au graphisme. Au lycée, ses cours d’art lui font prendre conscience que photographier, c’est aussi s’exprimer et que si les paroles s’envolent, les images restent. Premier déclic. A la fac, elle part avec deux copains faire danser les gens dans la rue, pour un clip, pour le plaisir. Ca marche : 450 000 vues ! A partir de là, elle ne concentra l’essentiel de son travail que sur le positif et le bonheur. Deuxième déclic. Elle commence à exposer et à collaborer un peu de partout. Concept stores, cantines mignonnes, Palais de la Méditerranée ou Théâtre National de Nice… Toujours le même objectif : faire passer ses idées à travers la joie. En 2014, une rencontre déterminante avec Irina Brook l’amène à devenir la photographe et vidéaste officielle du Théâtre National de Nice (et à créer, en 2016, l’affiche la plus grande de sa vie !). Propulsée dans cette réalisation géante (40mètres de haut, quand même !) Gaëlle Simon veut revenir à l’essentiel : petit, mignon et spontané. Les très petites histoires d’amour voient le jour.

Un tour de France commence, à l’été 2017. Gaëlle Simon part, sac sur le dos et appareil photo en bandoulière, photographier les visages croisés sur le chemin et déposer ses très petites histoires d’amour aux quatre coins de son pays : Nice, bien sûr, mais aussi Paris, Montpellier, Toulouse, Lyon, Bordeaux et même au Canada ! Québec et Montréal ont pu, grâce à deux amis, abriter cette exposition éphémère et délicate.

Elle continue de signer jusqu’en 2019 les visuels de saison du Théâtre National de Nice. C’est cette même année que les mots commencent à s’inviter dans ses expositions. D’abord à travers le projet Boum Boum, exposé chez Martin Sauvage et Paloma Cantine, à la Crème Festival et à l’Hôtel Amour de Nice, puis pour le projet Histoires d’Amours avec les Galeries Lafayette de Nice en 2020. C’est un tournant majeur, sa démarche devient plus introspective et les mots essentiels pour exprimer ce que les images ne peuvent plus dire.

Se rencontrer soi, pour rencontrer réellement le monde et donner du sens à son existence, c’est ce qui motive le projet Au Petit Bonheur, un oracle philosophique, poétique et artistique pour enfants et grandes personnes à paraître en 2021. Pour connaître ce bonheur et cet amour cherché depuis des années, il fallait plonger dans les ombres de son intérieur. Ce jeu de cartes multi-colore est l’arc-en-ciel né de la pluie de sa vie.

Texte : Sibylle Gay & Gaëlle Simon – Photo © Elodie Pannuti

 

expositions

2020 – “Histoire d’amours” – Galeries Lafayette, Nice

2020 – “très petites histoires d’amour” + “BOUM BOUM” – Hôtel Amour, Nice

2019 – “6, 7, 8… Jusqu’au ciel” – Mouvement Com, Nice

2019 – Manège “BOUM BOUM” – La Crème Festival, Villefranche-sur-mer (voir)

2019 – “BOUM BOUM !” Exposition miroir avec Ja !, Paloma – Galerie Martin Sauvage, Nice (voir)

2018 – Exposition collective “Zita Sauvage” (Galerie Martin Sauvage), Zita Vito showroom, Nice

2018 – “Shakespeare – création et tournées” – rétrospective des créations Shakespeariennes d’Irina Brook à Nice, Théâtre National de Nice

2017 – “Très petites histoires d’amour” – exposition spontanée et éphémère, France & Canada (Paris, Bordeaux, Toulouse, Lyon, Montpellier, Nice, Québec)

2017 – Exposition collective (Galerie Martin Sauvage), Sveta Gallery, Nice

2017 – “Au petit bonheur” – Médiathèque les quatre chemins, La Trinité (voir)

2016 – “Rêve d’ailleurs” – Théâtre National de Nice (voir)

2014 – Emilie’s Cookies

2014 – “L’Âge dort” – El Merkado, Nice

2014 – “L’Âge dort” – Gala des étudiants en médecine de Nice, Domaine du Mont Leuze, Villefranche (voir)

2013 – “Like a Sir” – La Fabric Shop, Nice (voir)

2012 – “IMPACT” – Exposition collective avec Hélène Gadoury & Laura Severi, Nice

« Avec Gaëlle, chaque détail est beau, la simplicité est inspirante, les scènes du quotidien deviennent des instants poétiques. »

– Le Bonbon Nice

presse

Papier →

Web + TV + Radio ↓

14/04/2020 – NICE-MATIN – En direct de chez… la photographe Gaëlle Simon

01/07/2019 – COTE MAGAZINE – Gaëlle Simon, la sensibilité des images

01/04/2019 – LE BONBON – Dernière semaine pour découvrir BOUM BOUM, l’expo poétique du Port de Nice

15/03/2019 – FRANCE 3 – Quand Gaëlle Simon et Jannick Farrugia exposent en photos et en tableaux sur le même thème

14/06/2017 – NICE-MATIN – À la fête patronale, photo et théâtre font bon ménage !

01/06/2017 – RADIO MONACO – L’invitée de Camille

09/05/2017 – FRANCE 3 – Très petites histoires d’amour

28/04/2017 – AZURTV – La Grande Emission

20/03/2017 – 20MIN – De «très petites histoires d’amour» racontées en photo dans les cafés

23/07/2016 – NICE IS LOVE – Nice is … Refreshment

08/06/2016 – NICE IS LOVE – Nice is … Dreaming

04/03/2015 – DISCORSIVO (IT) – Il sottopasso è un nido rattoppato – The underpass is a patched nest

11/02/2014 – L’express – We are happy from Nice

25/02/2014 – Le Parisien – Buzz Vidéo – 3 étudiants de l’Université de Nice reprennent le clip “Happy” de Pharell Williams

03/03/2014 – FRANCE TV INFO – De Nice à Dunkerque, toutes les villes veulent être “Happy” comme Pharrell Williams

14/03/2014 – MONACO HEBDO – “Happy” pose sa toile

13/03/2014 – FRANCE 3 – La Côte d’Azur en mode HAPPY

09/02/2014 – NICE-MATIN – Le clip Happy de Pharrell Williams revisité à Nice par des étudiants

risus. Aenean mattis tempus Aliquam neque. mi,