A 22 ans, mes voyages étaient rares, voir peut-être inexistants. Mon plus grand dépaysement était les terres de Bretagne. Coincée à Nice avec des envies d’ailleurs, c’est mon esprit qui a voyagé – à défaut de mon corps – en faisant un tour du monde en restant chez moi.
Ici, il y a un peu de partout. Une façade vous invite à Lisbonne, des travaux vous transportent à New York, un panorama vous dépayse en Arménie. C’est un voyage de l’esprit, un rêve quotidien en trajet de bus.
Voyager ici, rester ailleurs.

Exposition au Théâtre National de Nice du 20 avril au 20 juin 2016

Loading Image
89f5a07f63935dda16cbb16f7e8ca7e3IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII